….. une autre analyse
Partager

→Peut-on laisser entendre que l’arrivée de JLMélanchon au 2ème tour aurait été pire que la
situation actuelle, en pronostiquant que cela aurait jeté EMacron plus à droite et donc renforcé son
inhumanité ?
Tous ceux qui ont voté (utile) JLM à ce premier tour, comme tous ceux qui ont souhaité une
primaire populaire pour fédérer la gauche, n’exprimaient que l’espoir de ne pas avoir la situation
actuelle.


→Peut-on faire pire que la situation actuelle ?
Je note les expressions entendues maintes fois : devoir choisir « en se bouchant le nez », ou « entre
la peste et le choléra »… ; je pourrais développer : pro-nucléaires et sans référendum, le climat
variable d’ajustement quand ça ne gène pas, etc… en un mot tout ce qui est en première ligne chez
les écologistes, est absent… ; ceci n’était pas le cas du programme défendu par JLM.
→Peut-on penser que EMacron va infléchir son programme autrement que par des mots de
campagne électorale ?
Il a prouvé qu’il pouvait facilement renier ses paroles (l’application des mesures de la convention
citoyenne sur le climat) si cela gène ses soutiens puissants et riches qui dictent à travers lui son
action, via des cabinets de conseil richement rémunérés par l’argent public (l’un épinglé car ne
payant pas d’impôt)… par ailleurs, méthode appliquée à tous les niveaux de décisions.
Remarque sur la retraite à 65ans, puis à 64 ans : j’ai entendu un économiste à France-Info dire que
cela était inutile pour l’instant et plus, cela allait rapporter de l’argent à l’État… Un comble !


→Comment supputer que le duel EMacron- JLM aurait été une formalité pour EMacron ?
Pourquoi cela aurait-il été différent du duel de EMacron-MLepen, qui fait si peur que nous sommes
invités à plébisciter EMacron (encore une fois) ?
N’a-t-on pas analysé le premier tour comme un vote de protestation ?
Je pense que le rejet de EMacron aurait au moins donné autant de chance à JLM qu’à MLepen, le
spectre du fascisme en moins.


Marc Gerenton coopérateur Nice

Une réflexion au sujet de “….. une autre analyse

  1. Tout à fait d’accord, et si l’on ne peut pas démontrer que Melechon aurait gagné le second tour, on ne peut pas démontrer non plus qu’il aurait perdu…
    C’est sur que la gauche n’a pas su profiter de la chance que représentait la candidature Zemour en prenant des voix à Le Pen, Cette chance se représentera-t-elle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *