Otages de l’industrie atomique ? Résistance à Bure…
Partager

Soutien Bure – appel à rassemblement partout en France mercredi 27 !

Juin 2018 à partir de 19h (Perquisitions, arrestations de l’avocat de la lutte, de militants historiques, d’habitants locaux… du 20/06/2018…)

Samedi 16 juin 2018, 8H00 du matin, notre autocar arrive de Montpellier en Lorraine. Il traverse Bar-le-Duc, coin de France magnifique. Les exilés Meusiens ne l’ont pas quitté par défaut d’amour mais par défaut d’opportunité sur le « marché de l’emploi ».

Les rues sont bordées de belles maisons, dont certaines affichent le panneau « A vendre« .

Nos amis de Notre-Dame-des-Landes, solidaires, ont fait le voyage, eux aussi. Et beaucoup d’autres.

La préfecture meusienne n’est pas habituée à voir défiler des milliers de personnes dans ses rues. Motivées par l’abandon du projet cynique CIGEO (Centre industriel de stockage géologique) à BURE, piloté par l’ANDRA (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs), établissement public industriel et commercial, placé sous la tutelle des ministres chargés respectivement de l’énergie, de la recherche et de l’environnement. Leur site s’enorgueillit : « Notre mission : gérer les déchets radioactifs français pour protéger les générations présentes et futures ». Bref, mission impossible !!

Les commerçants ont reçu la consigne de baisser le rideau. Certains ne l’ont pas suivie…

Qui croire ?

Des journalistes absents d’un évènement majeur qui reprennent inlassablement le même article, les mêmes calculs erronés incompréhensibles pour l’opinion publique, sans évoquer ce qui se joue à travers un projet aussi irresponsable que l’enfouissement de déchets radioactifs, la continuité d’une activité industrielle atomique qui en produit toujours plus.

Posent-ils ces questions des élus et des citoyens devenus experts par la force des choses depuis 1993 :

Si ça explose sous nos pieds ?

Si ça flambe au fond ?

Si les rejets contaminent l’air ?

Si l’eau devient radioactive ?

Si ça fuit très vite ?

Si un train déraille ?

Si on s’est trompé ?

Si quelqu’un a menti ?

Si le remède est pire que le mal ?

En vrai, que risque-t-on ?

Monsieur Jean-Paul Kaufmann, pourrons-nous encore « remonter la Marne » ? Ce livre d’amour que vous nous avez offert en partageant ce « beau voyage finalement optimiste sur cette France qui perdure, cette campagne qui garde ses droits, ce modernisme battu en brèche, mais sans combat. »

Les combats ont pris une autre forme…

Non les « casseurs » ne sont pas 150 à Bar-le-Duc, pas plus que les manifestants pacifistes ne sont 1 000.

Depuis 1993, Bure est le théâtre d’une tragédie des audiences auprès du Premier ministre, des actions en justice entreprises, des pétitions, des manifestations qui se multiplient… Les responsables politiques successifs apportent-ils une réponse au problème soulevé par ce projet d’enfouissement de déchets radioactifs ? Ecoutent-ils les scénarii qui permettent de faire une politique énergétique sans nucléaire ? La parole de la société civile est-elle entendue ?

Alors quand les adultes ont éclusé tous les recours juridiques, toutes les manifestations pacifistes pour se défendre, que reste-t-il comme choix à la jeune génération pour exprimer son désaccord, pour éviter le désastre écologique programmé, au grand dam de ces hommes d’affaires, pour qui la vie des autres est une marchandise ?

S’inviter sur les territoires, une méthode d’action, un mouvement social ?

Les journalistes sont-ils encore capables d’informer la population sur un dossier que seuls certains professionnels prennent le temps de comprendre et d’expliquer ?

(…) Centre industriel de stockage de 300 kilomètres de galeries logées à 500 mètres de profondeur, d’une capacité de 10 100 m3 pour les déchets de haute activité à vie longue et de 73 600 m3 pour ceux de moyenne activité à vie longue. Bien qu’ils ne représentent que 3,3% de la masse des déchets produits, ces rebuts concentrent au même endroit 99% de la radioactivité émise par les déchets ultimes de l’industrie nucléaire française. Les isotopes qu’ils dégagent resteront radiotoxiques pendant des centaines de milliers d’années.

Par une loi adoptée en 2016, l’Assemblée nationale a balisé le chemin de l’ANDRA, qui doit déposer une demande d’autorisation pour le projet CIGEO avant la fin de 2018. Le gouvernement devrait ensuite statuer d’ici à 2021, dans la perspective d’une mise en service à l’horizon 2025 (Julien Baldassarra, Le Monde Diplomatique).

En mars 2016, quatre associations attaquent un arrêté pris par Ségolène Royal en janvier 2016 devant le Conseil d’Etat, qui fixe arbitrairement le coût de CIGEO à 25 milliards alors que l’ANDRA l’évalue à 34,5 milliards et la Cour des comptes à 41 milliards d’euros (tous chiffres additionnés) ( Info Bure, juin 2018).

Dans ce rassemblement populaire, plus de 2 000 personnes : élus, collectifs, familles, une soixantaine de jeunes femmes et de jeunes hommes repérés comme des « zadistes », partageaient, dans la joie et la solidarité, la volonté d’éviter qu’un projet totalement déshumanisé, prenant en otage des générations sur des données fantaisistes, ne soit cautionné par les décideurs politiques, mais aussi la volonté d’affirmer la réappropriation d’une démocratie, la volonté d’inventer un modèle de société du mieux vivre !

Avant fin 2018, pour faire obstacle à ce projet pharaonique, qui ne durera pas aussi longtemps que les pyramides, contactez toute affaire cessante, le collectif de soutien de votre région et notamment :

CEDRA52 : cedra.collectif@gmail.com

ADN34 : arretdunucleaire34@laposte.net

Arrêt du Nucléaire Drôme-Ardèche : https://www.facebook.com/stopnucleaire2607.org/

Prenez le temps de regarder cette vidéo et vous comprendrez l’objectif de désinformation distillée sur les ondes nationales !!!

https://www.youtube.com/watch?v=wypnTcwclkE

Des hiboux à Bar-le-Duc

www.youtube.com

Samedi 16 juin 2018, forte mobilisation contre la destruction du Bois Lejuc. Merci à tous et toutes les participantes dont la compagnie théâtrale militante Jolie …

Relayez dans vos réseaux ! Faites du bruiiiiiiiiiiiit ! Joignez-vous aux BURE HALEURS, artistes toujours présents avec la même bonne humeur !!!

On passe au vert avec les Bure Haleurs #Bure #Fessenheim – YouTube

Bar le Duc : plus de 3000 personnes contre le projet CIGEO

Crédit photos / https://www.facebook.com/stopnucleaire2607.org/photos/pcb.1736474083132562/1736461229800514/?type=3&theater

Brigitte Giry

Coopératrice EELV

Provence-Alpes-Côte d’Azu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *