Notre participation au Forum Social Mondial (FSM) anti-nucléaire à Paris
Partager

Nous avions prévus d’animer un atelier au FSM antinucléaire de Paris sur le thème de la relation entre les élus et les militants écologistes. La Charte du FSM interdisant qu’une organisation politique anime un atelier, nous n’avons pas pu le faire nous-mêmes, mais cet atelier a bien eu lieu le samedi 4 novembre, en co-animation avec trois associations (RECH, ADN, et NAH-Hague).

Quatre élus ou anciens élus, trois EELV et une PS, ont répondu présents à notre invitation et ont participé à cet atelier. Ils sont venus témoigner d’actions qu’ils ont menées et réussies dans la lutte anti-nucléaire devant une trentaine de militants. Le débat fut à certains moments houleux, le reproche étant fait par quelques militants aux élus qu’ils trahissaient la cause antinucléaire en n’étant pas assez radicaux dans leurs postures d’élus. Le travail en trois petits groupes sur la recherche de nouvelles actions pour arrêter le nucléaire a permis ensuite de dialoguer sans polémiquer.

Citons, parmi les propositions d’actions émises, quelques exemples à creuser…

– Lancer une initiative citoyenne européenne (ICE) à débattre au Parlement européen sur l’arrêt de toutes les centrales nucléaires en Europe.

– Utiliser des outils culturels pour contrer la culture officielle pro-nucléaire.

– Construire une base de données unique de tous les citoyens volontaires pour arrêter le nucléaire, afin de les informer et de les mobiliser si besoin par mail ou SMS ou réseau social.

– Solliciter les militants antinucléaires pour investir les institutions politiques et, en priorité, toutes les communes où la présence de sites nucléaires est réelle ou en projet.

– Interpeller les sous-traitants du nucléaire pour qu’ils participent à la prise de conscience des citoyens sur les dangers du nucléaire, en montrant les effets de la radioactivité sur eux.

– Ouvrir les luttes antinucléaires françaises à l’Europe, voire à la planète tout entière.

Bien d’autres propositions ont été émises et doivent faire l’objet d’un compte-rendu à paraître sur le site du FSM (mais non encore visible).

Denis Guenneau

Coopérateur EELV

Île-de-France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *