Mensonges et tromperies nucléaires…
Partager

La loi de programmation militaire de Macron prévoit de relancer la production d’engins nucléaires et de vecteurs pour les propager, ce qui, pour moi, est une trahison de la signature de la France au traité de non-prolifération des armes atomiques. Les moyens financiers annoncés sont considérables, et les mensonges pullulent dans la communication des entreprises qui s’y adonnent. L’État français, SANS AUCUN DEBAT digne de ce nom, ni même de vote à l’Assemblée, vient de claquer discrètement en plusieurs fois près de 10 milliards pour sauver Areva et EDF. Une manipulation juridique a remplacé Areva par Orano : nulle part est-il précisé ce que sont devenues les provisions comptables pour démantèlement normalement prévues dans les comptes d’Areva. Notre « électricité bon marché » non seulement ne l’est pas, mais elle nous coûte fort cher : elle représente une part élevée de nos contributions fiscales et sans doute une part plus grande encore de nos dépenses médicales. Toutes ces informations méritent d’être connues du public, car pour moi l’ampleur de la tromperie est ahurissante.

J’invite aussi tout le monde à s’intéresser à l’année 1859 (c’est récent !), où s’est produite une tempête solaire, et à ses conséquences sur les premiers télégraphes électriques qui venaient d’être inventés, et à imaginer, si cela se produit aujourd’hui, les conséquences sur la sécurité nucléaire de toutes les centrales simultanément. Détails à votre disposition.

J’ajouterais que, puisque nous ne savons pas gérer les déchets, nous devons immédiatement arrêter d’en produire. Quand votre flambée fait trop de fumée, vous l’éteignez au lieu d’ajouter du bois !

Alain Persat

Coopérateur EELV

PACA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *