Assises de la transition écologique et citoyenne
Partager

Nice (29 octobre – 2 novembre) : Assises de la transition écologique et citoyenne.

« Je pense que le changement se nourrit de moments de réflexion où l’on sort de sa zone de vie quotidienne. On croise les regards et on se demande finalement ce qu’est un futur souhaitable ».

Cet extrait de l’interview de Valérie Masson-Delmotte, paru dans Nice-Matin le 2 novembre 2018, résume ce qu’ont été pour moi les cinq journées consacrées aux Assises de la transition écologique et citoyenne : une parenthèse partagée avec des militants et des citoyens, faite de belles rencontres et de connaissances nouvelles.

Ce fut un évènement majeur, qui a réuni, pour sa préparation, l’Université de la Côte d’Azur et le collectif citoyen Synergie Transition 06 (ST06). Cette préparation a démarré en mars 2017, avec le lancement de l’organisation des Assises le 15 janvier 2018. Ce fut intense. Et cela a mobilisé de nombreuses personnes, des chercheurs de l’Université, des militants et autres bénévoles.

Au total, près de 140 conférences portant sur 10 thématiques (Environnement, Démocratie, Alimentation, Transports et Urbanisation, Éducation, Habitat, Solidarités, Énergie, Économie et Consommation, Culture). Soit deux thématiques par jour, en parallèle, donnant lieu chacune à quatre conférences données par des chercheurs ou des institutionnels sur « L’Etat des lieux » dans les Alpes du Sud, suivies de 10 conférences assurées par des acteurs venus témoigner des « Transitions déjà en réussite » dans le département et ailleurs en PACA (et dans le Piémont voisin…), sans oublier les ateliers en fin d’après-midi, occasions de débats parfois vifs !

À souligner : l’énormité du travail qui a été accompli, sur la durée, sous la bienveillante direction de Frédérique Bertoncello, chercheuse au CNRS, et Jean-Noël Montagné, aux multiples casquettes, notamment en tant qu’animateur de Nicelab, « un laboratoire ouvert et hackerspace à Nice » et véritable initiateur de ces Assises.

À noter : les repas bios servis par des bénévoles tous les midis, bénévoles (parmi lesquels de nombreux jeunes) qui ont été présents tout au long des journées, mais aussi pour la mise en place et le démontage des expos, etc.

L’évènement, c’est heureux, a été bien couvert par les médias locaux. https://at06.eu/presse/

Parmi les moments forts, les « grandes conférences » de Pablo Servigne et de Valérie Masson-Delmotte auxquelles ont participé chaque fois plus de 500 personnes.

  • Valérie Masson-Delmotte, coprésidente d’un groupe de travail au GIEC, a présenté les pistes qui s’ouvrent à nous pour rester dans les limites d’une hausse globale des températures à +1,5°, tout en nous prévenant que nous disposons d’une petite fenêtre de dix ans pour réduire de manière substantielle nos émissions de CO2.

De manière générale, une forte fréquentation, tout au long de ces journées.

Ces Assises ont donné lieu à la rédaction collective d’un Guide de la Transition Écologique et Citoyenne Alpes-Maritimes Alpes du Sud, 400 pages sur des transitions possibles dans le 06, disponible à la vente, pour 10 euros dans quelques boutiques à Nice, ou bien pour 16,40 euros avec envoi postal. Une demande de financement sera adressée auprès de la Coopérative PACA, comme contribution à l’évènement, pour couvrir une petite partie des frais d’édition. Pour information, à partir de décembre, les documents développés (notamment les vidéos des conférences) pendant les Assises seront disponibles sur le site des Assises.

Reste à organiser le débreffage (comme on dit au Québec). Une première réunion aura lieu en décembre pour la partie scientifique. Je reviendrai vers vous pour indiquer les suites qui sont envisagées. Dans l’immédiat, rendez-vous sur le site https://at06.eu

Cécile Hagnauer

Coopératrice EELV

PACA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *